Rechercher
  • Olivier Clamaron

Nigredo, déesses et vierges noires, Sarpanitu/Renenutet, Isis-Aset et Nephtys

bonjour, namaste,

j'espère que vous allez au mieux.


Le matraquage publicitaire, commercial et médiatique qui bat son plein pour le "black friday" est une opportunité pour moi, pour m'inscrire à l'opposé des valeurs de ce monde inversé, basé sur la "Déesse" surconsommation et le "Dieu" argent omniprésent ; pour affirmer mes valeurs, les énergies spirituelles et connaissances énergétiques auxquelles je me rattache, certaines des mes références " noires" principales, sur lesquelles je mets mon attention depuis mon éveil spirituel.


Un jour prochain, les occidentaux et les Français en particulier, finiront par rouvrir et élever leur conscience aussi et retrouver la mémoire et le chemin vers la spiritualité universelle et leurs riches traditions ancestrales complètes et multiples.


Quand finiront ils par exemple par retrouver l'inspiration initiale de la centaine de vierges noires que l'on peut admirer, à travers notre pays, sur les 190 recensées dans le monde, dont une, dans un des sanctuaires les plus anciens et prestigieux de notre pays, à Chartres?


Bien avant la conquête romaine, les Carnutes gaulois, accueillaient, outre la grande réunion annuelle des druides dans une foret proche de Chartres, les fidèles dans un des sanctuaires spirituels principaux en Gaule, où l'on vénérait la Vierge Mère, Notre Dame de sous-Terre, symbole de connaissance, fécondité et de protection.


Les vierges noires sont souvent représentées avec un enfant dans les bras, sur un trône.

Et l'on pense évidemment, à Isis, Aset ( prononcer Ast) et son fils Horus, représentés de cette façon. Grande déesse de l'une de nos civilisations mères, Egyptienne-Atlante-, de Kemet, le pays du limon noir, l' origine de l ' alchimie : Al-Kemia, dont le culte était trés répandu en Gaule, entre autre grâce aux colons et marchands de culture hellénique très présents ici, entre autres à Phocée.

Certains historien-nes émettent l'hypothèse du lien entre Isis et l'origine du nom de la tribu gauloise des Par-isis.


Caroline Bright décrit dans son livre sur les déesses, de cette étymologie, du fait que l'on trouvait dans l'église de saint Germain des Près, jusqu' 'au 18e siècle encore, une statue d 'Isis? Isis encore présente, sur le blason de la ville de Paris, quelques années, au début du 19° siècle.

Maurice Erwin Guignard, dans un article dont j'ai déjà parlé dans mon blog, explique qu'à l'époque celtique, on parlait encore de l'Ile de la Dame Blanche, construite artificiellement, après dérivation des bras de la Seine, sur pilotis, sur le lac Lonk Teih.


https://www.olivierclamaron.com/post/lonk-teih-sera-toujours-lonk-teih-l-île-de-la-dame-blanche-les-racines-celtiques-de-paris


Déesses mères alchimiques, "Dame blanche et Vierge noire".


C'est la soeur d'Aset,/Isis, Nepthys/Nebnet, qui préside au Nigredo.

L'oeuvre noir", première des trois phases alchimiques, "nuit sombre de l'âme", " passage du gardien du seuil", où l'humanité se trouve aujourd'hui.

La gestation des graines dans la noirceur de l'obscurité et les matières en putréfaction du sol qui finissent par germer de nouveau.

L'eau des sources sacrées accélère la putréfaction, libère les éléments chaotiques, purifie.


Les humains se confrontent à leurs démons intérieurs, leurs ténèbres, leurs peurs, aux illusions, à tout ce qui les empêche d 'avancer, pour finir par se libérer, faire triompher et émerger de nouveau la Lumière, la Vie à un niveau supérieur après le chaos et la putréfaction.

Ils s'éveillent petit à petit à leur étincelle divine enfouie et oubliée.

Les initié-es qui réussissent cette phase, en sortent immensément renforcés, confiants et fier-es.


Ces cultes font écho au culte primordial du Féminin sacré avec leurs Druidesses, puis avec les Fala / Hallouines odinistes. Et aux Matrae présentes , dans la plupart des foyers gallo romains.

M.E. Guignard expliquent que des sanctuaires souterrains multimillénaires, étaient creusés dans la roche, souvent à proximité de sources sacrées ou de fleuves qui étaient détournés. Avec, en surface des lieux de culte celto-odinistes pour honorer la Grande déesse Mère, qui finirent transformés ou remplacés par d'autres en l'honneur de la Notre-Dame chrétienne.


Outre Chartres, des sanctuaires existaient initialement apparemment, selon Maurice Erwin Guignard, aussi à Sées, Avranches, Bayeux, Alençon, en Etrurie (Italie) : à Veies, Fiesole-Faesulae, Clusium, Cortona, ainsi, qu'à Jérusalem ( Urusalim/ Ar-ra-sul) et à La Mecque ( Makoraba), plusieurs milliers d'années, avant les religions monothéistes. Et en Egypte évidemment.


Pendant des siècles, l'Eglise Catholique tenta d'interdire ces cultes "paiens", puis ils finirent par les absorber, comme souvent, par un syncrétisme religieux, avec les vierges noires et le tolérer, dans un premier temps. Car, on connait, trop bien, comment l'inquisition finit par détruire dans le sang et par les buchers, toute résistance et toute influence pré-chrétienne à partir du 13e siècle jusqu'au 17e siècle avec des centaines de milliers de victimes.


J'ai fini récemment le livre sur les déesses de Caroline Bright, aussi à l'origine des sites loveenki, victoire Enki et il est très riche en enseignements. Qu'elle soit remerciée et je vous invite à découvrir ses livres qui sont très enrichissants.


Elle mentionne évidemment Isis et sa sœur Nepthys, Ninoursag-Hathor-Damkina, sœur d 'Enki, déesse mère génératrice d'abondance et de joie, mais aussi une des plus belles histoires d'amour, connue dans tout l'univers, mais, en fin de compte, très peu sur la dense et amnésique Terre et c'est dommage. Et je finirai par cela.


L'union sacrée entre le fils ainé d'Enki: Marduk/Amon-RA et son grand amour Samigina-Sarpanitu- Renenoutet, d'origine nubienne, la première humaine, à monter sa Kundalini, à réaliser le Magnum Opus et sa transfiguration complète, et à atteindre l'Immortalité Divine aussi rapidement.


J'ai appris récemment que les autels dans la théurgie, la magie blanche, la HEKA égyptienne était tournée vers le sud, j'ai donc fait évoluer les deux miens, et je me réfère désormais tous les jours à Renenoutet, Aset, Enki et Amon-ra dans le principal, que vous avez pu voir début novembre pour la fête de Samhain.

Bonnes énergies à vous toutes et tous.


https://www.olivierclamaron.com/post/nigredo-déesses-et-vierges-noires-sarpanitu-renenutet-isis-aset-et-nephtys


https://vm.tiktok.com/ZMNXxa7rP/

https://www.olivierclamaron.com/

https://www.olivierclamaron.com/blog

https://youtube.com/channel/UC1TIXspdLOfUL1R9YgP6hdA


Merci aux sites Morpheus.fr , et Loveenki.com

Sat nam.


#black #noir #esoterisme #religion #histoire #alchimie #amour #spiritualite #pourvous #pourtoi #instagood #instalike #blog #paris #france #domtom #afrique #francophonie #deesse #vierge #femme #feminin #parisienne #francaise








4 vues0 commentaire