top of page

                                                            PHARMACOPEE   Aa-Al

Et si nous nous décidions à remettre nos pas dans ceux des anciens, de nos ancêtres, de la civilisation et culture celto-Gauloise, des amérindiens, des nombreux peuples premiers ou animistes, qui heureusement pour l'humanité ont survécu jusqu' à aujourd'hui, avec leurs connaissances et philosophies de vie et de tous ceux qui ont réussi à préserver leur patrimoine naturel et leur connexion aux éléments naturels?

 

A retrouver le chemin de la vie en harmonie, en équilibre, en interaction bénéfique et en osmose avec la nature, les arbres , les forêts, les rivières , les sources et toutes les composantes et autres espèces du vivant et des écosystèmes ?

A nous réapproprier leur connaissance profonde des cycles naturels et cosmiques et des propriétés médicinales des plantes et des substances naturelles, qui, pendant des millénaires, furent au cœur de notre santé et de notre spiritualité? 

On constate clairement que malgré la politique discriminatoire des dernières années, l' intérêt et l'attachement des populations aux sources de santé naturelles est très profond. 

Contrairement aux vedas hindous et à la Médecine Traditionnelle Chinoise ou Tibétaine, dont des écrits, vieux de plusieurs milliers d'années sont parvenus jusqu’à nous, les  traditions celtiques  étaient orales et ont en partie disparues. On a meme retrouvé sur des papyrus des traités de la médecine antique egyptienne. 

Dans notre pays, et en Europe, cependant, beaucoup d'informations ont été préservées, par les populations rurales, parfois répertoriées par des moines et par quelques passionné-es, comme Hildegarde Von Bingen, Ibn Sina-Avicenne, Paracelse,  transmises d'une génération à l'autre, souvent de mère en fille, par les descendantes des guérisseuses et druidesses. 

La spiritualité autour des puissances naturelles s'est maintenue dans notre pays, bien plus tard qu'on le pense. 

A force de siècles et millénaires d'observations, de pratiques, soins et d'intuitions, certaines plantes furent meme vénérées ou étaient à la base de nombreuses légendes.

Souvent des indications de principes actifs et propriétes réelles puissantes, qui  impressionnaient la population, qui voyait en elles, l'action des déesses et des dieux, dans le monde physique et peut etre aussi parfois un moyen de communiquer et d'interagir avec elles et eux. Certaines étaient d'ailleurs aussi utilisées dans des rituels magiques, de divination. 

La théorie des signatures est dans ce domaine tout à fait passionnante, reprise par Paracelse, Goethe, Andreas Moritz,  ou Edward bach et ses fameux élixirs floraux, Joel de Rosnay, Florence Laporte, l' autrice d’un livre passionnant publié en 2021 que je vous conseille d' acheter ou d' offrir sur les plantes sacrées des druides..

Même si beaucoup  a été fait  pour l' occulter, notre pharmacopée est encore bien réelle et d' une richesse exceptionnelle et l'engouement dans la population est de plus en plus fort. ​Les traditions réapparaissent, avec force, depuis quelques années pour notre plus grand bien,  et il ne tient qu’à nous de nous en servir de nouveau comme une des bases,- avec la nutrition saine, les jeunes et les purges,- pour reprendre le bon sens, la Voie de la Reconnexion avec notre Mère-Terre et toutes les autres espèces vivantes.

Je suis heureux d'avoir compilé ici, une liste qui ne se veut pas  exhaustive, mais assez complète, puisqu'elle répertorie déjà plus d'une centaine d' espèces de plantes.

N'hésitez pas à me contacter pour  échanger d'ailleurs, car je suis toujours heureux de continuer à la mettre à jour. merci 

 

Avec les variétés tropicales, dont le potentiel dans les DOM-TOM est important , nous pourrions probablement, avec une volonté politique positive, nous rapprocher des possibilités  de l' Ayurveda Indien.

Comme vous le constaterez, beaucoup de plantes sont d'autant plus puissantes et bénéfiques, qu' elles multiplient les principes actifs et ont donc un potentiel médical extrêmement large qui agit comme une multi-thérapie.

Merci aux équipes du Jardin des Plantes de Paris, au Pr Henri Joyeux, à Nelly Grosjean,  à Thierry Casasnovas, Florence Laporte et Andreas Moritz, à l'aromathérapeute Jean-Pierre Willem. 

Merci également au Dr peter J. D'Adamo qui dans un de ses livres connus, a distingué de nombreux alicaments. 

https://www.creapharma.ch/news/plantes-medicinales-adaptogenes.htm

https://www.lesfleursdebach.com/fr/content/27-les-38-fleurs-de-bach

What if we decide to follow in the footsteps of the ancients, our ancestors, the Celtic-Gaulish civilization and culture, the native Amerindians, the many first napeoples or animists cultures, who fortunately for humanity have survived until today? With their knowledge and philosophies of life and of all those who have succeeded in preserving their natural heritage and their connection to the natural elements?

 

To find again the path of life in harmony, in balance, in beneficial interaction and in osmosis with nature, trees, forests, rivers, springs and all the components and other species of living things and ecosystems?

 

To reclaim their deep knowledge of natural and cosmic cycles and the medicinal properties of plants and natural substances, which for millennia were central to our health and spirituality? ​

 

It is clear that despite the discriminatory policy of recent years, people's interest and attachment to natural sources of health is very deep. ​

Unlike the Hindu Vedas and Traditional Chinese or Tibetan Medicine, whose writings, thousands of years old, have come down to us, the Celtic traditions were oral and have partly disappeared. Treatises on ancient Egyptian medicine have even been found on papyri.

 

 In our country, and in Europe, however, a lot of information has been preserved, by rural populations, sometimes listed by monks and by a few enthusiasts, such as Hildegarde Von Bingen, Ibn Sina-Avicenna, Paracelsus, transmitted from one generation to another, often from mother to daughter, by the descendants of healers and druidesses.

 

The spirituality around natural powers was maintained in our country, much later than we think. ​

By dint of centuries and millennia of observations, practices, care and intuitions, certain plants were even venerated or were the basis of many legends. Often indications of active principles and powerful real properties, which impressed the population, who saw in them, the action of the goddesses and gods, in the physical world and can also sometimes be a means of communicating and interacting with them.

 

Some were also used in magic rituals, divination. ​

The theory of signatures is quite fascinating in this field, taken up by Paracelsus, Goethe, Andreas Moritz, or Edward Bach and his famous flower elixirs, Joel de Rosnay, Florence Laporte, the author of an exciting book published in 2021 that I advise you to buy or offer on the sacred plants of the druids.

Even if much has been done to hide it, our pharmacopoeia is still very real and exceptionally rich and the enthusiasm in the population is growing stronger.

​Traditions have been reappearing, with force, in recent years for our greater good, and it is up to us to use them again as one of the bases - with healthy nutrition, fasting and purges - to take back common sense, the Path of Reconnection with our Mother Earth and all other living species. ​

 

I am happy to have compiled here, a list which is not intended to be exhaustive, but rather complete, since it already includes more than a hundred species of plants. I focused first on  the "western countries ones", as my aim was to mention plants which can be easily found by people here, sometimes still very common but but rather unknown. 

 

Do not hesitate to contact me, by the way, to exchange and share, as i 'am always happy to continue to update it. thank you

With the tropical varieties, whose potential in the DOM-TOMs is important ( overseas french territories) , we could probably, with a positive political will, bring us closer to the possibilities of Indian Ayurveda. ​

 

As you will see, many plants are all the more powerful and beneficial, as they multiply the active principles and therefore have an extremely broad medical potential which acts as a multi-therapy. ​

 

Thanks to the teams of the Jardin des Plantes de Paris, to Pr Henri Joyeux, to Nelly Grosjean, to Thierry Casasnovas, Florence Laporte and Andreas Moritz, to the aromatherapist Jean-Pierre Willem. Dr Peter J. D'Adamo and his famous book in which he emphasizes about the richest food for medicinal use. 

++++++

ACHILLEE MILLEFEUILLE 

Elle contient des composés aromatiques dont le menthol et la thuyone. Les feuille, racines et fleurs sont utilisées. 

C'est une des plantes avec le plus de propriétés médicinales : antispasmodique, tonique, antiseptique, elle combat la toux, soigne les voies respiratoires, les hémorroïdes, les varices, vertiges, douleurs des yeux, certaines allergies et rhumes des foins, favorise l'appétit. . Recommandée contre la fatigue, les migraines et congestions cérébrales.

Elle est connue pour être cicatrisante et hémostatique: elle arrête les microcoupures à la suite du rasage et aide contre les douleurs dentaires ( mastication de quelques feuilles).

L’achillée diminue les récidives et le score EDSS chez les patients atteints de sclérose en plaques.

Elle provoque et régularise les troubles menstruels ( emménagogue) et aide lors des troubles de la ménopause et postménopause. 

Elle faisait partie des plantes sacrées celtiques et amérindiennes , était réputée aussi porter chance en amour et protéger les maisons contre les énergies négatives et les insectes, elle était recueillie au moment du solstice d 'été.

Les amérindiens au Canada mâchent les feuilles contre le rhume et la toux, les feuilles et les racines sont utilisées en cataplasmes pour les plaies, coupures, abcès, brulures, furoncles, fractures ainsi que pour la bronchite et la toux.

Feuilles ou plantes entières, trempées dans l 'eau permettent de fabriquer un champoing.

On boit le thé des feuilles pour purifier le sang et soigner la diarrhée, les crampes d 'estomac, les vomissements, le rhume, la toux, le mal de gorge, les maux de tête et de dents, la fièvre, les rhumatismes. Elle est utilisé comme diurétique, purificateur du sang, pour les troubles du sang, pour les accouchements, l allaitement et les troubles gynécologiques, aussi pour les morsures d 'insectes et en fumigation ou en solution, contre les insectes et comme purificateur d air. 

Chez les Celtes, Ses fleurs étaient ajoutées parfois à la bière comme aromes et ses graines pour conserver le vin. 

Son nom vient du héros mythique Achille, qui l'aurait utilisé pour soigner ses souffrances, sur le conseil de Vénus. A éviter pendant la grossesse. 

YARROW ACHILLEA MILLEFOLIUM

It contains aromatic compounds including menthol and thujone. The leaves, roots and flowers are used. It is one of the plants with the most medicinal properties: antispasmodic, tonic, antiseptic, it fights coughs, treats the respiratory tract, hemorrhoids, varicose veins, dizziness, eye pain, certain allergies and hay fever, promotes 'appetite.

Yarrow decreases recurrences and EDSS score in patients with multiple sclerosis.

 Recommended against fatigue, migraines and strokes. It is known to be healing and haemostatic: it stops microcuts after shaving and helps against dental pain (chewing a few leaves) It causes and regulates menstrual disorders (emmenagogue) and helps during menopausal and postmenopausal disorders.

 

It was part of the sacred Celtic and Native American plants, was also deemed to bring luck in love and protect homes against negative energies and insects, it was collected at the time of the summer solstice. ​

 

Native Americans in Canada chew the leaves against colds and coughs, the leaves and roots are used in poultices for wounds, cuts, abscesses, burns, boils, fractures as well as for bronchitis and coughs. Leaves or whole plants, soaked in water, are used to make a shampoo.

Tea from the leaves is drunk to purify the blood and treat diarrhoea, stomach cramps, vomiting, colds, coughs, sore throats, headaches and toothaches, fever, rheumatism. It is used as a diuretic, blood purifier, for blood disorders, for childbirth, lactation and gynecological disorders, also for insect bites and in fumigation or in solution, against insects and as an air purifier.

 

Among the Celts, its flowers were sometimes added to beer as aromas and its seeds to preserve wine. ​

Its name comes from the mythical hero Achilles, who would have used it to heal his suffering, on the advice of Venus.

Avoid during pregnancy.

+++++++++++++++++++

ACORE ou JONC Odorant , originaire d'Asie , est une plante herbacée aquatique rhizomateuse, qui fut naturalisée au 13° siècle en Europe, mais avec des plantes stériles sans fruits. 

Il existe aussi une espèce ACORUS AMERICANUS  qui est utilisée par les amérindiens, pour  les propriétés médicinales de son système racinaire très épais.

Le rhizome est utilisé comme remède universel contre de nombreux troubles : estomac dérangé, mal de gorge, rhume et toux, troubles respiratoires, mal de dents et d oreilles, cardiaques, maux de tête, crampes, brulures d estomac. Il est aussi utilisé par les femmes après l accouchement;  les chanteurs de pow-wow mordillent les rhizomes pour améliorer leur voix. 

Cette plante a été transplantée le long des routes de commerce et de colonisation par différentes tribus et les premiers colons. 

Les rhizomes contiennent des huiles essentielles aux vertus antibiotiques, mais aussi légèrement toxiques en excès, un glucoside, un alcaloïde, des saponines, un mucilage, des tanins, un principe amer acorone. 

ACORE or Odorant RING, native to Asia, is a rhizomatous aquatic herbaceous plant, which was naturalized in the 13th century in Europe, but with sterile plants without fruits.

There is also a species ACORUS AMERICANUS which is used by Native Americans, precisely for the medicinal properties of its very thick root system.

The rhizome is used as a universal remedy for many disorders: upset stomach, sore throat, colds and coughs, respiratory disorders, toothache and earache, heartache, headaches, cramps, heartburn.

It is also used by women after childbirth; powwow singers chew on the rhizomes to improve their voices. this plant was transplanted along the trade and colonization routes by different tribes and the first settlers. The rhizomes contain essential oils with antibiotic properties, but also slightly toxic, a glucoside, an alkaloid, saponins, a mucilage, tannins, a bitter acorone principle.

+++++++++++++++++++

 

AIGREMOINE EUPATOIRE

Une plante qui se cultive facilement au jardin, ou dans les lieux non entretenus, de la famille des rosacées. 

Elle fait partie des 38 élixirs végétaux d'Edward Bach. Il les préconisait pour "ceux qui cachent leur sensibilité et leur souffrance intérieure sous un masque jovial et pour favoriser l’expression et l’estime de soi.".

Que l'on partage ou non les analyses et produits  de E. Bach, force est de constater que l'aigremoine contient de nombreux principes actifs : des tanins condensés, des principes amers qui la rendent digestive, des flavonoïdes dont la lutéoline, un antioxydant, responsable de la couleur jaune des fleurs, de la silice, un reminéralisant naturel du corps ; qui lui permettent d'être réputée en cas de maux de gorge, de toux, d'aphtes et stomatites.

Ses autres vertus sont dépuratives, elle aide à éliminer les toxines en stimulant les reins. Elle aide à désinfecter et cicatriser les plaies. 

AGRIMONIA EUPATORIA

A plant that is easily grown in the garden, or in unmaintained places, of the Rosaceae family.

It is one of Edward Bach's 38 herbal elixirs, the famous herbalist. He recommended them for "those who hide their sensitivity and their inner suffering under a jovial mask and to promote expression and self-esteem". ​​

Whether or not we share the analyzes and products of E. Bach, it is clear that agrimony contains many active ingredients: condensed tannins, bitter principles that make it digestive, flavonoids including luteolin, an antioxidant , responsible for the yellow color of the flowers, silica, a natural remineralizer of the body; which allow it to be effective  in case of sore throats, coughs, mouth ulcers and stomatitis.

Its other virtues are depurative, it helps to eliminate toxins by stimulating the kidneys. It helps to disinfect and heal wounds.

+++++++++++++++++++

AIL

C'est un alicament revitalisant, puissant stimulant du système immunitaire, purifiant, détoxifiant, puissant vermifuge, il préviendrait aussi certains cancers et les maladies cardiovasculaires.

L'ail cultivé est encore plus puissant que la version sauvage. 

L’ail dont les vertus sont attribuables à un ensemble d’antioxydants (il en contiendrait au moins 15) capables de neutraliser les agents destructeurs des artères.

Les pays où l’on consomme le plus d’ail sont ceux qui affichent le taux le plus bas de maladies de cœur.

Il semble qu’une ou deux gousses d’ail, crues ou cuites, soient suffisantes pour exercer un effet bénéfique sur le mécanisme de la coagulation.

 

Ces effets n’étant pas annulés par la chaleur, bien au contraire, il est préférable de le hacher afin de libérer ses enzymes bienfaisantes : l’allicine se change ainsi en aloène.

AIL DES OURS

Son nom indique qu'il s'agit de la variété forestière sauvage. Selon la légende, les ours se purifieraient avec, après l'hibernation hivernale. 

C'est une plante dépurative de l'estomac, intestin et du sang, digestive, antiparasitaire, qui améliore aussi les maladies chroniques de la peau, comme le psoriasis, les dartres, la constipation, l' hypertension, l'artériosclérose.

C'est un antibiotique naturel qui agit également contre les troubles respiratoires ede poitrine engorgée. 

C'était aussi une plante magique et protectrice chez les celtes, utilisée notamment au moment de la fête de Samain pour laisser les mauvais esprits à distance des maisons. 

En usage externe l'infusion nettoie et désinfecte les plaies. 

Les feuilles sont également comestibles au printemps et riches en vitamine C.

Les bulbes se récoltent à l'automne, mais avec modération, car après prélèvement, la plante ne repousse plus. 

Déconseillé pour les femmes enceintes et les personnes avec des troubles de coagulation et gastriques, en forte quantité. 

GARLIC

It is a revitalizing healthy food, powerful stimulant of the immune system, purifying, detoxifying, powerful vermifuge, it would also prevent certain cancers and cardiovascular diseases.

Cultivated garlic is even more potent than the wild version.

Garlic whose virtues are attributable to a set of antioxidants (it would contain at least 15) capable of neutralizing the destructive agents of the arteries.

The countries where garlic is consumed the most are those with the lowest rates of heart disease.

It seems that one or two cloves of garlic, raw or cooked, are sufficient to exert a beneficial effect on the coagulation mechanism.

These effects are not canceled by heat, quite the contrary, it is preferable to chop it in order to release its beneficial enzymes: the allicin thus changes into aloene.

wild GARLIC

Its name indicates that it is the wild forest variety.

According to the legend, bears purify themselves with it after winter hibernation.

 

It is a depurative plant for the stomach, intestine and blood, digestive, antiparasitic, which also improves chronic skin diseases, such as psoriasis, scabs, constipation, hypertension, arteriosclerosis.

 

It is a natural antibiotic which also acts against respiratory disorders and engorged chest. ​

 

It was also a magical and protective plant among the Celts, used especially at the time of Samhain to keep evil spirits away from homes.

 

In external use the infusion cleans and disinfects wounds. ​

The leaves are also edible in spring and rich in vitamin C. The bulbs are harvested in the fall, but with moderation, because after collection, the plant no longer regrows.

Not recommended for pregnant women and people with coagulation and gastric disorders, in large quantities.

+++++++++++++++++++

AJONC 

Un des emblèmes des régions celtiques, comme la Bretagne, la Galice et de certains clans écossais. Il est surnommé genet épineux, , même si ces deux plantes ne sont pas apparentées. 

Il fait partie des 38 élixirs végétaux d'Edward Bach et est préconisé dans cette méthode : " Pour ceux qui ont une attitude résignée ; Aide au retour d’un comportement positif. "

GORSE

One of the emblems of Celtic regions, such as Brittany, Galicia and certain Scottish clans. It is nicknamed thorny genet, even though these two plants are not related.

It is one of Edward Bach's 38 plant essences and is recommended in this method: "For those who have a resigned attitude; Helps to return to positive behavior."

+++++++++++++++++++

ALKEKENGE

L'étymologie est intéressante puisque c'est un nom apparu au 14° siècle dans la langue française qui dérive du vieux français alcacange qui dérive lui même de l arabe al-kakanj qui signifie lanterne chinoise ou japonaise, hozuki au Japon. 

Une plante avec de nombreuses espèces de la famille des physalisavec des fruits orangés réputés pour leurs propriétés antiinflammatoires  dans le traitement de la goutte et des œdèmes du fait de son caractère dépuratif , purification du sang par une action diurétique, drainantes pour les reins, fébrifuge, laxative, expectorant, antirhumatismale. 

Sa cueillette est attestée des le néolithique en France dans le jura.

PHYSALIS ALKEKENGI

A plant with many species of the Physalis family, with orange fruits renowned for their anti-inflammatory properties in the treatment of gout and edema due to its depurative nature, blood purification by a diuretic action, draining for the kidneys, febrifuge, laxative, expectorant, antirheumatic.

Its picking is attested from the Neolithic in France in the Jura.

The etymology is interesting since it is a name that appeared in the 14th century in the French language which derives from the old French alcacange which itself derives from the Arabic al-kakanj which means Chinese or Japanese lantern, hozuki in Japan.

+++++++++++++++++

bottom of page